Serment selon l’art. 20 de la loi vaudoise sur la profession d’avocat

« Je promets, comme avocat, d’exercer ma fonction avec dignité, conscience, indépendance, probité et humanité et de respecter les obligations professionnelles prévues par la loi ».

Le serment de Badinter

Les conditions d’admission au stage

Les candidats au stage d’avocat doivent s’inscrire auprès du Tribunal cantonal avant le début du stage. Ils doivent joindre à la demande d’inscription (art. 21 LPAv et 8 al. 1 LLCA) :

  • une pièce attestant qu’ils ont accompli des études de droit complètes sanctionnées soit par une licence, une maîtrise ou un baccalauréat universitaires délivrés par une université suisse, soit par un diplôme équivalent délivré par une université de l’un des Etats qui ont conclu avec la Suisse un accord de reconnaissance mutuelle des diplômes (l’obtention de la maîtrise ne libère pas le futur stagiaire de produire son baccalauréat nécessaire pour l’entrée en stage) ;
  • un extrait du casier judiciaire attestant qu’ils n’ont pas fait l’objet d’une condamnation pénale pour des faits incompatibles avec l’exercice de la profession, dont l’inscription n’est pas radiée du casier judiciaire ;
  • une déclaration sur l’honneur établie sur papier libre et signée par le requérant attestant qu’il n’a encouru aucune condamnation pénale pour crime et délit ;
  • la déclaration d’un avocat habilité à former des stagiaires, certifiant son entrée en stage ;
  • un extrait des poursuites sans acte de défaut de biens;
  • une attestation de droits civils, à obtenir auprès de la Justice de paix ;
  • une photographie passeport pour l’établissement de la carte de légitimation (établie par le Tribunal cantonal).

Les pièces produites ne doivent pas dater de plus de six mois.

Si les conditions sont remplies, les candidats sont appelés à prêter serment avant leur inscription au tableau.

La durée du stage

La durée du stage d’avocat dans le canton de Vaud est de deux ans.

Une partie du stage, limitée à six mois au maximum, peut être effectuée dans un autre canton ou auprès d’une autorité judiciaire ou du Ministère public, avec l’autorisation préalable du Tribunal cantonal. Le solde de la durée doit être effectué sous la supervision et auprès d’un avocat inscrit au registre cantonal.

Durant son stage, chaque stagiaire doit en particulier participer aux formations organisées par la Conférence du stage et obtenir un nombre suffisant de crédits pour pouvoir s’inscrire aux examens (32 crédits reconnus par la Chambre du stage).

Les compétences requises

L’accès à la profession d’avocat est règlementé et nécessite d’avoir en particulier effectué un stage d’avocat et réussi les examens pour l’obtention du brevet d’avocat.

Plus encore, avant de vous lancer dans cette profession, demandez-vous si ces compétences sont celles qui vous caractérisent et vous caractériseront le long de votre parcours professionnel :

Rigueur et motivation : Rigoureux, l’avocat est prêt à travailler d’arrache-pied sans compter ses heures. Il doit aussi être très organisé pour jongler d’un dossier à un autre et pour respecter les procédures et le calendrier judiciaire (délais et dates des audiences).

Aisance rédactionnelle : Cet investissement personnel va de pair avec d’excellentes capacités rédactionnelles et la maîtrise des textes de loi, des règlements et de la jurisprudence. Pour cela, l’avocat se tient continuellement au courant de l’actualité juridique.

Discrétion et charisme : Tenu au secret professionnel, l’avocat est le confident de toutes les difficultés de ses clients (judiciaires mais aussi personnelles et économiques…). Personnage charismatique, il se distingue aussi par son pouvoir de persuasion.

Équilibre et réactivité : Il sait gérer et désamorcer les tensions dans des situations de crise. Il doit être capable de s’adapter à toute situation et de se remettre en question tous les jours.

Les conditions d’accès aux examens

Pour pouvoir se présenter aux examens d’avocat, un avocat stagiaire doit pouvoir attester :

  • être titulaire des titres universitaires nécessaires à l’admission en stage ;
  • avoir été inscrit au tableau des avocats stagiaires et exercé le barreau deux ans au moins sous la direction d’un avocat habilité à former des stagiaires et produire une attestation de sa part certifiant ce qui précède ;
  • produire une attestation de la Chambre du stage concernant les formations et cours suivis durant le stage ;
  • avoir assisté aux cours et passé l’examen de Droit et éthique de la profession d’avocat organisés par l’Université de Lausanne ;
  • ne pas avoir fait l’objet de condamnations ou d’actes de défaut de biens selon les conditions d’admission au stage.